Remote Communication.fr

From LibrePlanet
Revision as of 11:54, 30 March 2020 by Felicien (talk | contribs) (Continue french translation)
(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)
Jump to: navigation, search

Cette liste est en cours de construction.

Tandis que de plus en plus de personnes passent à la dématérialisation, on assiste à une prolifération des logiciels propriétaires sur Internet. Beaucoup de personnes suggèrent l'utilisation de logiciels non-libres de vidéo-conférence en lieu et place des réunions physiques. Les vendeurs de logiciel propriétaire s'efforcent de séduire leur clientèle en rendant leurs services temporairement gratuits, de manière à rendre les associations ou les entreprises dépendantes de ces services. Au lieu de ça, promouvons des alternatives de logiciel libre !

  • Chat
    • Vidéo
      • Jitsi Meet
        • Facile d'usage, et bien pour deux personnes souhaitant discuter par audio ou vidéo entre elles. Pas toujours fiable pour des conférences à plus de deux personnes. Il est parfois nécessaire de recharger la page pour que le son fonctionne dans les deux sens.
      • GNU Jami
        • Assez stable, à partir du moment où les deux côtés utilisent la même (si possible la dernière) version du logiciel client.
      • gstreamer/icecast
        • Il est possible de partager votre écran ou votre webcam avec de nombreuses personnes de manière unidirectionnelle, en utilisant ces scripts en ligne de commande. Cette méthode, combinée avec Mumble permet à un enseignant de présenter son cours, et de recevoir les questions par liaison audio.
      • OBS/nginx
        • OBS Studio peut être utilisé en conjonction avec le serveur web nginx pour diffuser en live via RTMP. L'auditoire peut se connecter au flux RTMP de votre serveur web en utilisant VLC, mpv ou n'importe quel autre lecteur compatible.
      • BigBlueButton
        • Le streaming vidéo et les connexions audio ont tendance à être assez stables. Il s'intègre dans Canvas, Moodle et d'autres plateforme d'apprentissage (voir ci-dessous).
      • OpenTokRTC
    • Audio
      • Mumble
        • Mumble est assez accessible pour les utilisateurs standards, et il se trouve qu'il y a des clients libres natifs pour toutes les plateformes majeures. Sur le serveur il a une charge de mémoire légère, mais beaucoup de la bande passante du serveur peut être utilisé si plusieurs personnes discutent simultanément sur un canal avec beaucoup de personnes qui écoutent. Les clients obtiendraient une augmentation de leur bande passante descendante à ce moment, ce qui n'est pas grave puisque la plupart des connexions résidentielles asymétriques permettent une liaison descendante plus importante.
    • Partage de texte, éventuellement de documents
      • Courriel et listes de diffusions
        • Le courriel est déjà couramment utilisé par beaucoup de personnes, et peut être vu comme une sorte de réseau social décentralisé. Une option possible est d'écrire à vos collègues, amis et famille en listant plusieurs personnes dans les entêtes "À" et "Cc". Mettre en place des listes de diffusion est une stratégie plus efficace sur le long terme, surtout si des personnes sont susceptibles de rejoindre ou de quitter ces groupes de discussion, ou s'ils souhaitent cesser de suivre un fil de discussion qui s'éternise.
      • IRC
        • IRC
          • Il y a des logiciels libres clients IRC pour toutes les plateformes courantes. Si vous souhaitez créer un canal sur Freenode (un serveur IRC populaire), mais que votre canal ne concerne pas le logiciel libre ou les œuvres créatives sous licence large, vous pouvez toujours créer des canaux thématiques commençant par '##'. Notez que dans ce cas, si vous avez besoin d'aide de la part des gens de Freenode, votre requềte ne sera pas prioritaire sur des demandes d'aide provenant des canaux de projets de logiciels libres. Ou bien, il existe probablement d'autres serveurs IRC qui pourraient vous convenir.
        • KiwiIRC
          • Ne mettez pas de clé "captcha" dans la configuration de votre site, ou bien un système de captcha non libre sera ajouté lors de la connexion des utilisateurs. De plus, le "ircd" en question a besoin d'être compatible avec "websocket" pour que Kiwi IRC puisse se connecter directement aux serveurs IRC sans avoir à reposer sur leurs modules SaaSS.
        • The Lounge
          • Celui-ci requiert un SaaSS, il n'est donc pas fortement recommandé.
      • Matrix
      • Mattermost
      • Rocket.Chat
        • Anti-fonction : la version respectueuse des libertés de Rocket.Chat a moins de fonctionalités que les éditions "entreprise", qui elles sont non libres. Les utilisateurs ne devraient également pas choisir d'option de SaaSS.
      • Wire
      • XMPP
      • Zulip
  • Écriture collaborative et partage de fichiers
    • Etherpad
      • C'est un outil très util pour l'édition collaborative de textes. C'est parfait pour les réunions, les "tempêtes de cerveaux" et les processus d'écriture ou d'édition entrelacés.
    • Ethercalc
    • Drawpile
    • CodiMD
    • LibreOffice Online
    • NextCloud
    • Wiki Software
      • ikiwiki
        • Écrire des pages de wiki en Markdown, via un dépôt Git, ou via le Web (lequel pousse les modifications sur Git). Parfait pour les wikis internes, notamment la documentation de procédures, chartes, brouillons d'articles, etc. Extensible par des plugins.
      • MediaWiki
        • Utilisé en de nombreux endroits. Il supporte beacoup d'extensions différentes. C'est également un bon choix pour des wikis publics que tout le monde peut éditer, ou bien que seuls certains peuvent éditer, ou pour des wikis internes.
  • Learning Management Solutions (LMS)
    • Canvas
      • L'un des choix parmi les plus populaires existants. Il s'intègre avec Big Blue Button (voir plus haut).
    • Moodle
      • Il s'intègre avec Big Blue Button (voir plus haut).
  • Misc
    • Software Defined Radio (SDR)
      • GNU Radio
        • gqrx



Ico-Infobox.png
Cette page a été traduite en français par Félicien

Elle émane de la source originale [1] en EN-US.